Le corps humain - faits surprenants, records et révélations

Par Daniel Ichbiah
Extrait du livre '365 grammes de culture générale'. Daniel Ichbiah. Editions City

Tout le Savoir - Corps Humain

Daniel Ichbiah est l'auteur de nombreux livres mais aussi le rédacteur du magazine Comment ça marche et des n°s spéciaux intitulés Tout le Savoir.

Une édition spéciale sur le Corps Humain a été publiée en janvier 2014.


Faits étonnants sur le corps humain

Le foie - L’organe le plus volumineux du corps humain

Le foie est le plus volumineux des organes du corps humain.

Situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen, au-dessous du diaphragme, il pèse environ 1,5 kg. C’est aussi l’organe le plus sophistiqué après le cerveau.

Le foie assume plus de 500 fonctions vitales :

Le foie est une sorte d'usine chimique : il élabore des molécules complexes à partir d'autres plus simples.

La fonction du cœur

 

Le cœur est le plus travailleur des muscles : il se maintient lui-même en mouvement, bat constamment, ne prend jamais de pause. Il bat environ 100.000 fois par jour et pompe 7.200 litres de sang au passage.

Le cœur est une sorte de double pompe. Son but est d’injecter le sang dans le système circulatoire, de façon à alimenter les organes en oxygène et en nutriments.

1. La moitié droite envoie le sang aux poumons. Il y dépose son chargement de dioxyde de carbone et récupère de l'oxygène frais, issu de la respiration.

2. Une fois oxygéné, le sang retourne dans la moitié gauche du cœur.

3. Le côté gauche du cœur pompe ce sang oxygéné et l’envoie à tous les organes du corps, hormis les poumons. Ces organes reçoivent du sang (et par la même occasion de l’oxygène) grâce aux battement de votre cœur.

Le cœur se sert au passage, grâce à une série de veines et artères particulières, appelées le système coronaire.


Le rôle des reins

Les reins - deux organes en forme de haricot placé à mi-chemin du dos, de chaque côté de la colonne vertébrale – régulent la composition des fluides corporels.

Ils reçoivent environ 20% du sang pompé par le cœur, éliminent les toxines et autres déchets. Ils font passer le sang au travers d’une petite unité de filtrage appelée néphron. Chaque rein possède environ un million de néphrons. Les reins filtrent de 150 à 180 litres de sang par jour.

Une grande partie du sang purifié part vers le cœur où il est ré-oxygéné puis renvoyé dans le corps.

Image de factosoft.com

 

Les déchets – deux litres par jour – sont évacués vers la vessie pour évacuation sous forme d’urine.

Les reins régulent aussi la quantité d'eau présente dans le corps.

Le système nerveux

Le système nerveux se compose de centaines de milliards de cellules spécialisées appelées neurones.

Un neurone

Un neurone se compose :

. de filaments proéminents appelés dendrites,

. d'un corps cellulaire compact,

. d'un long filet unique appelé axone.


Les dendrites reçoivent les signaux provenant d'autres neurones et cellules sensorielles.

L'axone envoie des signaux à d'autres neurones (par une aire de jonction appelée synapse) et aux cellules musculaires.

Quand un neurone est excité, il envoie un signal bioélectrique sur l'axone, et ses terminaisons libèrent des substances appelées neurotransmetteurs.

Les neurones s'étendent depuis le cerveau et la colonne vertébrale dans le corps. C’est par le biais de signaux bioélectriques que le cerveau contrôle le reste du corps. De neurone en neurone, le mouvement musculaire et l'activité d'organes sont déclenchés. Inversement, les neurones transmettent des signaux (images, odeurs, toucher) depuis le corps jusqu'au cerveau qui peut ainsi les interpréter.

La structure de l’oreille

L'oreille se divise en trois parties : externe, moyenne et interne.

Oreille externe

L'oreille externe est la partie que nous apercevons sur la tête : une excroissance de cartilage souple recouverte de peau appelée ‘pavillon’. Un son entrant dans l’oreille fait vibrer une membrane appelée tympan.

Oreille moyenne

L’oreille moyenne transforme les vibrations arrivant de l'oreille externe en vibrations (analysables par l'oreille interne). Elle comporte trois ‘osselets’ :

. le marteau,

. l’enclume,

. l’étrier.

L'oreille moyenne

 

Oreille interne

Image du site www.nosoreilles-onytient.org

L’oreille interne est remplie de liquide. Elle comporte :

. la cochlée, qui est constituée de conduits de liquide transportant les vibrations le long de tubes spiralés.

. l'organe de Corti, bordé de cellules cillées sensorielles qui captent les vibrations et génèrent des impulsions nerveuses. Ces impulsions nerveuses sont envoyées au cerveau sous forme de signaux électriques.

Le rôle de la moelle osseuse

La moelle osseuse tient un rôle primordial dans le fonctionnement du corps. Cette substance située à l’intérieur des os contribue à ce que le sang se régénère en produisant quotidiennement :

. 200 milliards de globules rouges (hématies) qui transportent l’oxygène dans l’organisme.

. près de 100 milliards de globules blancs (leucocytes) qui défendent l'organisme contre les infections

. 100 milliards de plaquettes (des cellules qui contribuent à la cicatrisation du sang).

La moelle osseuse n’a rien à voir avec la moelle épinière qui est un tissu nerveux situé au sein de la colonne vertébrale relayant diverses informations du cerveau vers le reste du corps et inversement.

Le métabolisme

Le métabolisme est un ensemble de réactions chimiques qui se produisent de façon permanente au sein du corps. Ces réactions convertissent la nourriture absorbée en énergie.

Le processus du métabolisme fait intervenir deux phases :

. l’anabolisme,

. le catabolisme.

L’anabolisme, permet à la cellule de synthétiser les substances indispensables à sa vie et sa fonction. Il favorise l’entretien des tissus corporels, le stockage de l’énergie de réserve et la croissance de nouvelles cellules.

Durant le catabolisme, les matériaux assimilés sont transformés en énergie nécessaire à l’activité cellulaire notamment sous forme de glucose. Ce glucose fournit de l’énergie pour réchauffer le corps et permettre le mouvement.

Les hormones

Le système endocrinien (qui concerne les glandes à sécrétion interne, dont le produit est déversé dans le sang) a pour tâche de réguler la croissance, le métabolisme (échanges biochimiques dans le corps) et les processus de reproduction. Pour ce faire, en fonction de la tâche désirée, il secrète des hormones spécifiques.

Les hormones sont des substances chimiques qui communiquent avec les cellules et les organes du corps et sont à même de les contrôler.

Il existe 50 différents types d'hormones dans le corps, divisée en trois types basiques :

. les peptides,

. les amines,

. les stéroïdes.

Les peptides sont secrétées par l’hypophyse (une glande à la base du cerveau) et la parathyroïde (à la base du cou).

Les amines sont sécrétées par la thyroïde (sous la parathyroïde) et la moelle des glandes surrénales (au-dessus du rein).

Les stéroïdes sont secrétés par le cortex (couche superficielle) des glandes surrénales, par les organes reproducteurs et aussi par le placenta chez les femmes enceintes.

Les cellules

La cellule est la plus petite structure vivante dans un organisme.

Il en existe de très nombreux types – environ 200 : cellules nerveuses, osseuses, musculaires, graisseuses, globules rouges…

Chacune des cellules accomplit une tâche bien particulière. Dans le cadre de ces tâches, des milliers de réactions chimiques ont lieu en permanence.

Lorsqu’elles sont regroupées en couches ou en grappes, les cellules forment des tissus, tels que la peau ou les muscles.

La cellule

De quoi sont-elles composées ?

. le noyau est le poste de commande. Il indique à la cellule ce qu'elle doit faire et renferme ses informations génétiques (ADN).

. la majeure partie de la cellule est le cytoplasme, une substance aqueuse similaire à de la gelée, (‘cyto’ signifie ’cellule’). Il est retenu par une fine membrane externe. Le cytoplasme contient différentes structures appelées organites. Un des organites les plus importants est le ribosome, essentiel à la production de protéines à partir d’acides aminés.

Les protéines sont essentielles pour construire les cellules et mettre en œuvre les réactions biochimiques dont le corps a besoin pour grandir ou se réparer.

L’ADN

L'ADN ou acide désoxyribonucléique est présent dans toutes les cellules du corps. Il contribue à la synthèse des protéines qui définissent nos caractéristiques biologiques.

La composition chimique de l’ADN comprend quatre bases azotées :

. adénine (A),

. thymine (T),

. cytosine (C),

. guanine (G).

Ces 4 bases forment des séquences – à la manière dont les lettres de l'alphabet forment des mots et des phrases. Ces séquences sont fixées sur un sucre, le désoxyribose et forment des nucléotides qui elles-mêmes composent une molécule d'ADN.

Lorsqu’une cellule se reproduit, son ADN est recopié sur les nouvelles cellules. C’est ainsi que le capital génétique est transmis des parents aux enfants.

Ce sont les physiciens James Watson et Francis Crick, de l'université de Cambridge, qui en 1963 ont découvert la forme hélicoïdale double de la molécule d'ADN, ce qui leur a valu de décrocher le prix Nobel de médecine en 1962.

L’adrénaline

L'adrénaline est une hormone à action rapide. Elle permet à l'organisme de réagir aux situations de stress en augmentant le rythme cardiaque et l’afflux de sang vers les muscles.

L’adrénaline est produite par les glandes surrénales, des masses situées au sommet de chacun des reins. Ces glandes se composent de deux couches principales de cellules sécrétant des hormones :

. un cortex externe,

. une moelle interne, qui produit l’adrénaline.

Lors d’une poussée d’adrénaline, les vaisseaux sanguins se dilatent, et donc, une plus grande quantité de sang passe dans les muscles. Il en va de même pour les passages d'air - une quantité supérieure d'oxygène atteint donc rapidement les poumons. Les performances de l'organisme se retrouvent temporairement améliorées.

L’amibe

L’amibe est un protozoaire (animal unicellulaire) que l’on rencontre dans des environnements humides comme les sols, la végétation en décomposition ou chez les animaux.

Des ‘pieds’ temporaires appelés pseudopodes sont créés par l’amibe pour se déplacer et engloutir la nourriture. La membrane cellulaire laisse entrer certaines substances et bloque celles qui pourraient être nuisibles ou inutiles. C’est dans la vacuole digestive, une cavité à l'intérieur de l'amibe que la nourriture est décomposée et absorbée.

Le noyau de l'amibe contrôle la reproduction, l’absorption de nourriture et la croissance.

De toutes les amibes, une seule, l’entamoeba histolytica, est susceptible d'entraîner une maladie, l’amibiase. Celle-ci touche les intestins et se développe dans les zones tropicales, notamment après avoir bu d’une eau polluée.

Comment l’ADN est-il utilisé pour identifier un suspect ?

Etant donné que l'ADN est présent dans chacune des cellules du corps, la moindre trace biologique – sang, cheveu, salive … - peut faire l’objet d’une analyse en vue de confondre un suspect.

Les enquêteurs se concentrent sur les 13 marqueurs les plus significatifs de l'ADN (les ‘loci’).

Si les 13 marqueurs d'un indice correspondent à ceux de l'ADN du suspect, celui-ci est présumé coupable. En effet, les chances d'avoir un ADN identique à celui d’un autre individu sont de 1 pour 1 milliard. La seule exception concerne les jumeaux homozygotes (de même empreinte génétique) qui ont le même ADN.

Pourquoi les antibiotiques ont-ils une efficacité limitée ?

Le terme antibiotique décrit des substances qui annihilent certains organismes microbiens infectieux. Ils sont avant tout efficaces sur les bactéries.

La plupart des antibiotiques contrarient l’activité d’une bactérie précise. Pour ce faire, ils anéantissent leur paroi, l’empêchent de fabriquer des protéines, de dupliquer leur ADN…

Les antibiotiques peuvent se révéler efficaces durant une certaine période mais au bout d’un certain temps, les bactéries mutent et parviennent à se défendre contre un antibiotique donné.

Les antibiotiques sont inefficaces sur les virus pour la bonne raison que ces derniers ne sont pas des organismes vivants mais des parasites d’une cellule hôte dont ils utilisent les mécanismes pour agir.

Quelle est la différence entre les virus et les bactéries ?

Les bactéries sont des organismes vivants unicellulaires capables de fabriquer des protéines et de dupliquer leur propre ADN. Elles puisent leur énergie dans les cellules qu’elles infectent. Les bactéries sont entourées d'une paroi.

Les virus ne sont pas des organismes vivants. Ce sont des parasites qui tirent leur énergie aux dépens d’une cellule hôte. Ils utilisent les mécanismes de la cellule hôte pour se dupliquer.

Les bactéries sont les formes de vie les plus nombreuses sur Terre. Des trillions de bactéries vivent à l’intérieur de l’organisme (et autour de celui-ci).

Quels sont les groupes sanguins ?

Les globules rouges transportent sur leur membrane des antigènes - des molécules susceptibles d’être attaquées par le corps si elles sont identifiées comme étrangères.

Les groupes sanguins sont au nombre de 4 : A, B, AB et O. Ils sont nommés selon le type d’antigène qu’ils contiennent ou non.

. Le sang de groupe A a des antigènes de type A. Il porte des anti-B (des anticorps détruisant les antigènes B)

. Le sang de groupe B a des antigènes de type B. Il porte des anti-A (anticorps détruisant les antigènes A)

. Le sang de groupe AB a les antigènes A et B et n’a ni anti-A, ni anti-B (aucun anticorps).

. Le sang de groupe O ne comporte pas d’antigènes A et B. En revanche, il comporte des anticorps anti-A et des anti-B.

Que peut-on en déduire au niveau des transfusions ?

. Les groupes A et B sont incompatibles entre eux.

. Le groupe AB peut recevoir du sang du groupe A comme du groupe B (on parle de receveur universel). En revanche, il ne peut être transfusé qu’au groupe AB.

. Le groupe O ne peut recevoir que du sang de groupe O. En revanche, puisqu’il ne comporte aucun antigène, il peut être transfusé à tous les groupes (on parle de donneur universel).


Pourquoi le visage rougit-il si l’on est embarrassé ?

Sous le coup d’un stress, le corps se prépare spontanément au combat. Or, l'embarras est perçu comme un stress.

L’adrénaline sécrétée entraîne d’une vasodilatation des vaisseaux sanguins au niveau du visage, des joues, du cou et du décolleté. Il s’ensuit un afflux de sang à la tête et donc une teinte rouge. Ce rougissement est plus ou moins visible selon le type de peau.

Que se passe-t-il lorsque nous respirons ?

L'air est aspiré dans les poumons à un taux de 10 à 20 inspirations par minute au repos. La poitrine donne l'impression de monter du fait de l'expansion des poumons.

Un échange de gaz a lieu dans les alvéoles des poumons - les alvéoles sont de petits sacs situés à l'extrémité de tubes à l'intérieur des poumons, en contact direct avec le sang.

Le sang qui a été oxygéné par les poumons est transféré au sein du corps là où il est le plus nécessaire – il est utilisé dans les cellules qui ont besoin de décomposer le glucose pour fournir de l'énergie au tissu cellulaire. En retour, du dioxyde de carbone est rejeté depuis le sang vers les alvéoles des poumons.

L'air qui n'a pas été utilisé est expulsé des poumons.

Lorsque nous pratiquons un exercice physique, le taux de respirations augmente, de même que le taux de battements du cœur, afin que l'oxygène puisse atteindre les tissus qui en ont besoin.

À quelle vitesse le sang fait-il le tour du corps humain ?

Les globules rouges partent du cœur, descendent les artères, traversent le système capillaire puis reviennent par les veines jusqu’au cœur. Ce parcours dure généralement une minute.

Lorsque nous sommes pressés et que le cœur s’accélère, ce temps diminue car le sang est détourné de structures moins importantes (telles que le gros intestin) au profit de structures plus essentielles comme les muscles.

Le volume total de sang circulant dans le corps est d’environ cinq litres.

Uriner sur une piqûre de méduse calme-t-il la douleur ?

Pour injecter son venin dans le corps, une méduse utilise des tubes en filaments disposés sur ses tentacules, les nématocystes. Ceux-ci s’incrustent dans le corps.

Une urine fortement chargée en acide aide à neutraliser les nématocystes incrustés et atténue la douleur de la piqûre. En revanche, si elle n’est pas acide, l’urine va enflammer davantage la zone blessée.

Comment le miel peut-il aider à soigner la gorge ?

Le miel ingéré a tendance à recouvrir la gorge et de cette façon, la zone enflammée ou irritée est ‘protégée’ par la couche de miel.

De ce fait, lorsque l’on avale quelque chose, le contact avec la gorge est moins douloureux.

Comment se fait-il que la menthe procure une sensation de fraîcheur ?

La menthe comporte un ingrédient, le menthol, qui a la faculté d’affecter les pores de nos cellules nerveuses.

Le signal électrique relayé au cerveau lorsque l’on ingère de la menthe est le même que celui qui est déclenché lorsque nos cellules nerveuses entrent en contact avec quelque chose de froid.

De ce fait, lorsque nous mangeons de la menthe, nous ressentons une sensation de froid à l’intérieur de la bouche.

Pourquoi les cheveux blanchissent-ils avec l'âge ?

Emmylou Harris

La couleur des cheveux dépend d’une molécule, la mélanine.

La mélanine est sécrétée par des mélanocytes, des cellules situés au niveau du l’unité de pigmentation du cheveu. Elle est ensuite incorporée dans le composant principal de nos cheveux, la kératine.

En vieillissant, ce mécanisme de production de mélanine tend à s’essouffler.

Un cheveu vit environ 2 à 6 ans, suite à quoi il tombe. Or, le nombre de mélanocytes décroît à chaque cycle.


Après une dizaine de cycles (soit en moyenne vers 40 ans ou plus), le nombre de mélanocytes devient trop faible pour donner de la couleur au cheveu.

Comment fonctionnent les tests de grossesse ?

Il existe une hormone du nom de ‘gonadotrophine chorionique humaine’ ou hCG qui n’est produite que par les femmes enceintes. Dès lors que l’on peut détecter la présence de hCG dans l’urine d’une femme, on peut savoir qu’elle est enceinte.

L’hCG est produite par des cellules de l’utérus. Elle a pour fonction de signaler aux ovaires qu’il faut produire de l’œstrogène et de la progestérone, deux hormones sexuelles femelles destinées à aider la croissance du fœtus.

Des tests de grossesses particulièrement sensibles peuvent détecter de l’hCG une dizaine de jours après l’ovulation.

Le pourcentage de jumeaux dans le monde

Un peu moins de 2% de la population mondiale est constituée de jumeaux soit environ 125 millions d’individus.

Ce nombre est en augmentation pour trois raisons :

. Les femmes qui suivent un traitement d'aide à la fécondation ont plus de chances d'avoir plusieurs enfants.

. Les méthodes artificielles de fécondation augmentent les probabilités de naissances multiples. Or, elles sont de plus en plus utilisées.

En cas de grossesses multiples, le risque d’accouchement prématuré est multiplié par 9 – les jumeaux naissent donc généralement au bout de 37 semaines au lieu de 39. Toutefois l'amélioration des techniques médicales permet de mieux prendre en charge les prématurés.

On distingue les jumeaux monozygotes (issus du même ovule) qui représentent 8 % du total des jumeaux; des jumeaux dizygotes (issus d’ovules différents)

Les étapes de la maternité

La maternité démarre après la dernière période menstruelle (écoulement sanguin mensuel), lorsqu'un oeuf est libéré et fécondé : l’embryon

¨ Dès la 4ème semaine, l'embryon se dote d’un cerveau, d’une moelle épinière et d’un cœur. Il flotte à l'intérieur du « liquide amniotique ».

¨ Au bout de 2 mois, l'embryon se développe en un fœtus d’environ 5,5 cm. Le cerveau se développe et le visage commence à devenir humain. Les organes internes sont formés et le cœur peut envoyer du sang dans les autres parties du corps.

¨ Aux alentours de 4 mois, le foetus mesure 18 centimètres. Il répond à la lumière et peut entendre des sons, comme la voix de sa mère. Ses yeux peuvent bouger et il est capable d’effectuer des mouvements vigoureux.

¨ Vers le 5ème mois, la mère peut percevoir les mouvements du foetus. Les dents commencent à se former et des cheveux poussent.

¨ Au 6ème mois, la taille du foetus est de 34 cm et cette taille commence à devenir inconfortable pour sa mère. Le fœtus peut sucer son pouce, bouger ses mains et toucher son cordon ombilical.

¨ Vers le 7ème mois, le foetus mesure 38 cm. Sa tête peut bouger et ses yeux peuvent s'ouvrir. Il commence à s'agiter pour trouver une position confortable car il a moins de place.

¨ À partir du 8ème mois, le foetus mesure plus de 40 centimètres. Il dort et se réveille par cycles de 20 minutes. La tête se positionne vers le bas, en préparation de l’accouchement.

¨ Tandis que l'accouchement approche, la mère ressent de soudaines contractions; le col de l’utérus commence à s'assouplir et à se désépaissir. Les poumons du foetus se remplissent de « surfactant », une substance qui leur permet de s'assouplir. Ils pourront ainsi se gonfler lorsque le bébé prendra sa première inspiration à l'air libre.


Extrait du livre '365 grammes de culture générale'. Daniel Ichbiah. Editions City

Daniel Ichbiah site Web


Site Web de l'écrivain Daniel Ichbiah  

Daniel Ichbiah a été trois fois n°1 du Classement Général des livres sur Amazon ou Apple Store.
Avec :


eBooks de Daniel Ichbiah